voyelles

slaoui hakim
Messages : 3
Inscription : lun. oct. 28, 2019 4:37 pm

voyelles

Message par slaoui hakim »

Bonjour
A la retraite depuis quelques mois, j'ai entrepris l'apprentissage de l'arabe en octobre 2019.
je trouve la méthode trés bonne. Certains exercices de culture générale m'ont parfois un peu découragé, mais en gros ça va bien
J'ai abordé le tome 2, il y a environ une semaine.
Je maitrise les consonnes mais j'ai des problèmes pour les voyelles (à la lecture)
Sur ce sujet, mon épouse francophone me demande pourquoi on n'écrit pas les voyelles en arabe. Je ne sais pas lui répondre.
J'ai d'ailleurs un coran dans ma bibliothèque, offert par un cousin marocain (je suis partiellement d'origine arabe) qui est voyéllé.
j'aimerai avoir une réponse à ces questions.
Cordialement
Hakim Slaoui
Hakim

admin
Site Admin
Messages : 30
Inscription : lun. juil. 02, 2018 8:59 pm

Re: voyelles

Message par admin »

Bonjour,
Il y a des méthodes qui utilisent les voyelles brèves, mais elles ne sont pas efficaces à mes yeux et ce à cause des voyelles. C'est simple : les Arabes n'utilisent pas les voyelles, sauf lorsqu'il s'agit d'un texte sacré, notamment. C'est l'usage et c'est logique puisqu'il s'agit de texte qui ne devrait pas, du point de vue des croyants, être déformé. Mais il y a une autre raison purement linguistique : la morphologie de l'arabe. Chaque mot a une forme précise et il n'est pas utile d'y ajouter des voyelles brèves pour la rappeler. Des confusion peuvent exister, mais là, une attention supplémentaire pour voir ce qu'exige le contexte. C'est comme en français avec des mots comme "as", "président", "fils", etc. Pourquoi l'usage des voyelles brèves perturbe l'apprentissage ? Là aussi, c'est simple : parce que le francophone fera toujours une lecture analytique du mot, lettre après lettre, voyelle après voyelle, au lieu de saisir le mot via sa forme et aller vers une lecture correcte. Ce que font les arabophones. Si vous apprenez avec les voyelles, vous ne saurez pas lire la moindre phrase dans un journal arabe. Regardez sur mon site le lien vers la presse arabe et vous verrez.
Le propos peut se prolonger, mais je vous ai indiqué ici l'essentiel.
Bon courage, cordialement,

Ghalib Al-Hakkak

slaoui hakim
Messages : 3
Inscription : lun. oct. 28, 2019 4:37 pm

Re: voyelles

Message par slaoui hakim »

Bonjour
Merci pour la réponse et les conseils. Je vais d'autant plus en tenir compte que j'ai derrière moi des échecs avec des méthodes utilisant les voyelles. J'ai aussi beaucoup plus de temps, étant à la retraite.
J'écoute aussi un peu France 24 tous les soirs, et je parcoure votre ouvrage "chronologie bilingue"
Je donnerai des nouvelles à la fin du deuxième tome.
Cordialement
Hakim
Hakim

slaoui hakim
Messages : 3
Inscription : lun. oct. 28, 2019 4:37 pm

Re: voyelles, nouvelles,

Message par slaoui hakim »

Bonjour
Je viens de terminer la leçon 14 et je donne des nouvelles. J'arrive beaucoup mieux à identifier les voyelles brèves dans les textes arabes, mais je n'arrive pas encore à lire de façon fluide un texte, ceci à cause des voyelles brèves. Ceci finira par venir, je l'espère, en travaillant.
J'ai eu beaucoup de mal avec la lettre waou, qui peut, soit correspondre à la consonne, soit à une voyelle longue, être un support du Hamza et que j'entends comme un "ou" quand il est surmonté d'une soukoun (Ai-je bien compris?)
J'ai eu moins de mal avec le alif et le "ya"
Je comprends de plus en plus de mots et de phrase en écoutant les informations sur France 24 en arabe.
Je me suis régalé avec ce deuxième tome, probablement parce que le dépaysement était moindre que lors du premier.
Je note ce que j'ai préféré dans la méthode :
1) L'introduction progressive des difficultés, par exemple les verbes "malades" que l'on rencontre dès le premier tome pour en avoir la définition début de la leçon 14.
2)L'introduction précoce du vocabulaire par racines notamment ceux qui appartiennent à la racine kataba (il a écrit) puis ceux qui appartiennent à la racine des mots mosquée, vendredi ..
3) Les exercices de géographie qui nous apprennent à lire et à écrire en arabe des mots de cette langue comme des mots européens
A égalité les contes (introduits plus tard) dont je commence à gouter l'écriture et la truculence.
J'en profite pour poser deux questions :
-Est-ce des contes arabes réécrits ?
-J'ai du mal à traduire le titre du conte de la leçon 14 : je dirais " la ruse des femmes" ou quelque chose d'approchant. Est-ce celà ?
Je vais essayer d'apporter un petit caillou à l'édifice :
Pour moi qui ai travaillé seul, ce qui me manque, c'est l'expression orale. Des podcasts pourraient être faits dans ce sens là avec par exemple des questions puis un petit silence, ou des petits dialogues avec silences de quelques secondes (un peu comme pour les podcasts de grammaire : conjugaisons, pluriels)
Je vais commencer l'autoévaluation du tome 2 et faire un peu de révisions, puis j'attaquerai le tome 3.
Encore quelques questions :
Je crois que le tome 4 n'est pas encore paru. As-t-on une idée de la date où il sera disponible ?
A partir de quelle stade la lecture des anecdotes de Juha est-elle profitable ?
Y-a-t-il une méthode en ligne pour le(s) dialecte(s) maghrébens ?
Cordialement
Hakim Slaoui
Hakim

admin
Site Admin
Messages : 30
Inscription : lun. juil. 02, 2018 8:59 pm

Re: voyelles

Message par admin »

Bonjour,

Je vous réponds dans le désordre : le tome IV est en cours, mais sa sortie risque d'être après 2020. Les contes sont réécrits par moi-même. Connus de mémoire. Je n'ai pas encore trouvé une version ancienne. Celui auquel vous faites allusion semble avoir été bien compris par vous. Pour les anecdotes de Juha, certaines peuvent être abordées après le tome II. Quelques unes pourraient résister à votre compréhension, mais ce serait un défi à relever. Si vous faites un sujet d'évaluation parmi ceux qui figurent à la fin du tome II, en respectant le temps imparti, vous pouvez me l'envoyer par mail et je vous corrige la copie... s'il y a des fautes ! Pour l'idée de podcasts destinés à l'exercice de l'oral, c'est à réfléchir. Merci.

Cordialement,
Ghalib Al-Hakkak

Répondre